• English
  • Français
Partage

Les DRH perdent la main sur les talents  

Les ressources humaines les plus précieuses ne sont pas forcément les salariés.  

En entreprise, une révolution silencieuse s’est produite. Les entreprises se sont recentrées sur leur cœur de métier. Elles ont externalisé une grande partie de leurs opérations et la part des prestataires de services a connu une croissance à deux chiffres dans tous les secteurs d’activité en Europe et aux États-Unis. Désormais, les entreprises fonctionnent en réseau, gérant les achats, la production et la distribution en mode projet.  

Bénéfice pour l’entreprise, elle peut présenter un bilan social flatteur :  un écart de salaire entre le PDG et la moyenne des employés raisonnable, conditions sociales avantageuses, rémunération moyenne élevée…Mais c’est une illusion. 

 
Dans le calcul de la valeur ajoutée, certains sous-traitants, prestataires de services ou partenaires sont devenus stratégiques. La perte de l’un d’entre eux peut avoir plus d’impact que la perte de quelques bons employés.  

Malgré cette nouvelle réalité, les RH sont encore souvent centrées sur les salariés, ceux qui ont un contrat de travail. Tout ce qui est externe leur échappe et passe hors de leur radar. Les DRH sont l’arroseur arrosé. Eux-mêmes ont contribué à réduire leur champ d’action en externalisant les salaires, la comptabilité, l’informatique, le recrutement et bien d’autres services. Ce sont désormais les achats qui prennent le relais dans la relation avec les employés tiers, avec tout ce que cela implique.  

Dans les nouvelles obligations ESG / CSRD de l’entreprise, le développement durable englobe trois concepts majeurs : l’Environnement, le Social et la Gouvernance. Le scope couvert par ces obligations concerne les niveaux 1, 2 et plus critique le 3, qui représente les externes. Le Social étant l’une des composantes de l’ensemble, il concerne le traitement des salariés mais également des autres parties prenantes externes et la façon dont ils sont traités. La RH, même sur ce chapitre, n’est que l’un des pourvoyeurs d’information pour consolider un rapport solide.  

N’est-il pas temps de rattacher les RH au développement durable ?  

A lire : Comment la RSE déborde sur les fonctions RH et qualité – Groupe AFNOR 

Quel rôle pour le directeur financier dans la RSE ? – Finance durable – Daf-Mag.fr